Rotho-Noxys: pour obtenir plus d'arômes et de parfums dans les vins blancs

Rotho-Noxys: transférer les raisins entiers sous gaz inerte tout en douceur

Au cours de ces dernières années la vinification en conditions réductrices sous atmosphère inerte s'est largement répandue dans la production de vins blancs de qualité, non seulement pour les variétés les plus classiques, comme le Sauvignon Blanc, mais aussi pour de nombreux cépages autochtones commercialement importants.

Ce processus exige une cohérence et un contrôle de toute la filière de production. La phase la plus critique est celle du foulage et du transfert du raisin foulé dans le pressoir inerté car la vitesse des réactions enzymatiques peut provoquer une oxydation importante de la matière première dès le chargement du pressoir.

Idéalement le raisin devrait être chargé dans le pressoir intact et en minimisant le contact avec l'oxygène, mais cette opération est compliquée car elle réduit la capacité de production et exige un inertage avec aspiration sous vide et/ou glace carbonique.

Ragazzini a expérimenté l'utilisation de son système intégré où la pompe péristaltique Rotho est munie d'une nouvelle trémie de chargement inertée "Rotho-Noxys". Le but était de résoudre cette phase critique de travail des raisins en garantissant au produit une délicatesse maximale, et en obtenant un maximum d'arômes tout en réduisant les antioxydants exogènes (anhydride sulfureux en particulier) afin de valoriser le contenu naturel en antioxydants du raisin et rendre les vins blancs plus parfumés et plus agréables.

Comment fonctionne la Rotho-Noxys

  1. Le produit (grappes entières, non éraflées) est déversé dans la trémie Noxys à l'aide d'un tapis roulant, après inertage du tuyau de refoulement et du pressoir.
  2. La masse de raisin accumulée crée une barrière à l'entrée de l'oxygène grâce à la conformation cylindrique de la trémie et est convoyée dans la partie inférieure de la trémie conique à l'aide d'un rotor à vis conique à larges spires, où elle est aspirée par la Rotho.
  3. La légère compression des baies crée quelques centimètres de moût à la base du cône, qui constitue une barrière supplémentaire contre l'oxygène.
  4. Il est toutefois possible d'introduire un gaz de protection à l'aide des buses placées à mi-hauteur de la trémie pour éliminer totalement l'oxygène.
  5. Un capteur de niveau placé sur la paroi de la trémie gère l'alimentation en raisin et donc la marche/arrêt du système, en actionnant la machine en fonction de la quantité de raisin permettant de maintenir la masse inertée.
  6. La pompe Rotho aspire le produit et l'envoie délicatement vers le pressoir.
  7. La trémie Noxys ainsi que la pompe péristaltique Rotho sont actionnées par des variateurs indépendants qui permettent une vitesse de rotation de 5 à 50 tours/min selon le type de raisin entier à transférer et son intégrité.
  8. Les débits/h varient de 6 à 9 m3/h toujours selon le type de raisin.